Visite de la Muraille de Chine 长城

carte1.gif

Une Merveille Visite de la Muraille de Chine 长城 smile_shades

AAhhhh enfin la Grande Muraille, j’en ai rêvé et CUEB l’a fait, visiter la Muraille de Chine. Et oui la visite d’une dés 7 Merveilles du Monde. Mais la Muraille c’est un monument physique mais physique de chez physique. Ahh oui là jcrois qu’il va me falloir une semaine pour recupérer. En fait on a l’impression de grimper une montagne, il faut demander au tour de France de passer par la Muraille, parce que même dopés les athlètes ne vont pas faire les mâlins….!!!
no1.jpg

Bon allez la Muraille en quelques mots:
(长城 ;
pinyin : Chángchéng ; littéralement la « longue muraille »)

C’est un ensemble de fortifications militaires chinoises construites, détruites et reconstruites en plusieurs fois et plusieurs endroits entre le Ve siècle av. J.-C. et le XVIe siècle pour marquer et défendre la frontière nord de la Chine.
L’homme a toujours éprouvé le besoin de dresser un obstacle entre lui et une quelconque menace,smile_tongue et c’est de ce principe qu’est née la grande muraille de Chine (Chángchéng). Les Chinois l’appellent le «Mur de dix mille Li » smile_regular(nom donné sous le premier empereur, un Li étant 500 mètres) ce qui reflète à peu près la réalité. En effet, avec les 2860 km de ramifications et le relief suivi fidèlement, la longueur atteint 6700 km. À vol d’oiseau, le mur mesure 2700 km depuis la passe de Jiayuguan (en Asie centrale) jusqu’à la passe de Shanhaiguan sur les rives du golfe du Bohai. Les circonstances de sa construction ont nourri une quantité de contes et légendes populaires décrivant les souffrances et les péripéties de ceux qui y ont travaillé.

no2.jpg.

La muraille de Chine nécessita évidemment une quantité de main-d’oeuvre immense. Pendant le premier Empire, l’armée, qui comptait environ 300 000 soldats, était réquisitionnée. La dynastie Qi enrôla de force presque deux millions de personnes. L’avancée des travaux étant considérée trop lente, des prisonniers furent contraints de travailler sur le chantier. Ne suffisant toujours pas, la population fut forcée au travail. A cette époque, les conditions de sécurité étaient déplorables, des centaines de milliers d’hommes furent relevés morts de faim ou d’épuisement.smile_sad Une complainte chinoise rapporte d’ailleurs ces faits :

no6.jpg

« S’il te naît une fille, il faut la noyer, s’il te naît un garçon il ne faut pas l’élever. Ne vois-tu pas que la grande muraille se construit sur des morceaux de cadavres ».

Beaucoup de cadavres étaient enterrés dans les environs de la muraille. Des bas-reliefs faits par des proches rendent hommage à ces esclaves. Le bilan est estimé à dix millions de morts. En 209 av. J.-C. (l’année qui suivit la mort de l’empereur Qin Shi Huangdi des Qin), la première et la plus violente insurrection paysanne de l’histoire chinoise éclata.no4.jpg

Les tracés de la muraille essayaient de profiter au maximum des obstacles naturels. L’édifice Ming se retrouve souvent en haut d’une montagne, un endroit inaccessible pour les armes de siège. Outre sa fonction défensive, primordiale, la Muraille a joué dans les faits des rôles très variés. Le développement de ‘La Route de la Soie’ profita à partir du II ème siècle avant J.-C. de la protection offerte par la Muraille. En outre, l’arrivée de colons et le poids économique des garnisons aidèrent largement à développer un nord faiblement peuplé et économiquement attardé par rapport aux riches plaines du sud. La muraille permit aux paysans de défricher les terres incultes et de les protéger pour développer la production dans les régions frontalières. La circulation des produits et la relève des garnisons permirent aussi un brassage des produits et des cultures chinois. Ces impacts majeurs sont à la mesure d’un édifice sans pareil qui abritait, sous les Ming, plus d’un million de soldats. La muraille servait également de support artistique, politique ou religieux. De nombreuses gravures sont réparties dans les tronçons en pierre.

 

no5.jpg

Une Merveille??? Pour combien detemps encore smile_confused smile_baringteeth smile_confused

Après deux millénaires, il ne reste plus à présent que 30% des murailles qui parcouraient la Chine. Dans la région de Yulin, par exemple, les sables du plateau de l’Ordos recouvrent petit à petit le tronçon Ming. Ce dernier remplaçait l’ancien tracé du premier empereur qui recouvrait celui du royaume Qin. Mais aujourd’hui, pour conserver cette partie de la muraille, le gouvernement a lancé un plan de reboisement. De plus, une tour d’alarme en très bon état a été dessablée. La muraille a aussi subi un nombre important de séismes, qui l’ont parfois décalée de plusieurs mètres.

no7.jpg

La muraille souffre aussi du pillage constant des habitants, même si celui-ci est formellement interdit. Mais le gouvernement a une politique à deux vitesses puisqu’il se permet de détruire des tronçons entiers pour ses nouvelles autoroutes comme dans les provinces de Ningxia, Shanxi, et Gansu. La Mongolie fait de même avec les restes de muraille sur les terres du Royaume Zhao. Les plus belles pierres de granite sont vendues sur des marchés et la fourrure de la muraille est utilisée comme fertilisant. Dans un tout autre registre, une free partie, rassemblant un demi-millier de personnes, a eu lieu à Jinshanling, causant quelques vandalismes notables. De tout temps, la muraille a été victime des graffitis.smile_baringteeth

n8.jpg

A visiter d’urgence……et n’oublier pas vos chaussures de marche, parce que sa grimpe là haut smile_wink

 


Répondre

C H I C A G O |
A la découverte de Taïwan... |
Le gite CléVacances de Mens... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les vacances aux US
| Voyage au bout du monde
| Merzouga Desert Hotel